TUTOS   DIY   COUTURE   WEB   DÉCO   LIFE   LOVE   CONTACT

24 mars 2015

Les 12 accessoires indispensables de sa première machine à coudre


Les accessoires fournis avec une machine à coudre, ou "offerts" ne sont pas forcément tous indispensables. Les accessoires de base, on peux les acheter séparément pour pas trop cher, donc si vous trouvez une super machine d'occasion mais qui n'a plus les accessoires, ça reste quand même une bonne affaire. Vérifiez quand même avant que vous pouvez trouver les accessoires facilement, surtout si c'est une machine ancienne.


Mais histoire de savoir un peu ce qui est indispensable et ce qui ne l'est pas (et pour ne pas vous faire avoir par une soit disant promo qui vous offre 278 accessoires avec votre machine à coudre) voilà les 12 accessoires indispensables d'une machine à coudre : 

1.Le pied-de-biche de base, ou pied-de-biche pour point droit

 Ça semble évident, mais on ne sait jamais.


2. Le boîtier de la canette : 

Idem, ça semble évident, mais quand on ne connaît pas le fonctionnement d'une machine à coudre, ça ne l'est pas. Si vous achetez une machine neuve, le boîtier sera là ; si vous achetez une machine d'occasion, mieux vaut vérifier. Dans la plupart des cas il y est, mais pas toujours. 


3. Le pied pour fermeture éclair :

Juste indispensable pour coudre n'importe quelle fermeture éclair. Je l'utilise aussi parfois pour surpiquer, ou pour coudre sur de très petites surfaces de tissu, comme des bretelles.





4. Le pied de biche pour boutonnières 


(si votre machine fait les boutonnières)



5. Un tournevis adapté à la machine à coudre 

Vous ne vous en servirez sans doute pas tous les jours, mais le jour ou vous en aurez besoin, vous serez content-e-s de l'avoir, croyez-moi. (Non je ne dis pas du tout ça parce que je le perd tout le temps)



6. Une petite burette d'huile 

(ça dépend des machines, il y en qui ne se huilent pas). Alors vous n'allez pas huiler votre machine tous les jours, mais c'est important de le faire régulièrement.



7. Des canettes en rab. 

Parce que enfiler des canettes c'est relou, alors en avoir plusieurs d'avance pour ne pas galérer quand on change de couleur de fil c'est vraiment bien.



(J'en profite pour parler de "la malédiction de la canette", que, j'en suis sûre, je ne suis pas la seule à avoir : la canette est toujours, toujours, TOUJOURS vide quand tu as presque terminé ta couture. - et surtout si t'es à la bourre - Genre il te reste 4cm, et c'est fini. Mais non. Faut que tu désenfiles ta machine, que tu refasses une canette et que tu ré-enfile tout le bazar. Ça me rend dingue. Rassurez-moi, ça n'arrive pas qu'à moi ? ) 


8. Des aiguilles de rechange classiques



Pour pouvoir coudre. Et changer l'aiguille. Aussi simple que ça. Quand vous achetez une machine à coudre neuve, il y a généralement un paquet d'aiguilles de rechange fourni, mais pas toujours. Dans ce cas, achetez-en un, tout de suite : les aiguilles, ça s'use super vite !
Il vous faut un jeu d'aiguille de plusieurs tailles, de 70 à 90 pour commencer : 70 pour les tissus fins, 80 pour les tissus  moyens, et 90 pour les tissus plus épais. Il en existe des plus fines, et des plus épaisses, mais de 70 à 90, pour commencer, c'est très bien !

9. Des aiguilles "jean" et des aiguilles "stretch"



Parce qu'on ne coud pas du stretch avec une aiguille classique, sinon il y a des points qui "sautent" ; et parce qu'il faut mieux coudre du jean avec des aiguilles pour jeans, parce que sinon, vous allez casser / tordre un paquet d'aiguilles normales. 

10. Le pied pour fermeture invisible

Vous pouvez poser des fermetures éclairs invisibles avec un pied-de-biche pour fermeture éclair toute bête, mais le pied spécial fait pour c'est quand même pas mal, surtout quand on débute : ça va tout seul. Et les fermetures éclairs invisibles, y'a pas à dire : ça fait quand même beaucoup plus propre, sur une robe ou sur une jupe, qu'une fermeture éclair classique.





11. Une petite brosse pour nettoyer l'intérieur de la machine

C'est super-important de nettoyer régulièrement l'intérieur de la machine à coudre : coudre fait pas mal de "poussière de tissu" qui se retrouve à l'intérieur de la machine. Qui colle aux parties huilées. Si il y en a trop, la tension se dérègle, le fil ne se déroule pas bien dans le boîtier...
Une bombe d'air sec ça marche aussi (mais c'est plus cher)



12. Le pied transporteur, ou pied double-entraînement

Là, c'est clairement du bonus, je devrais même pas le mettre dans cette catégorie, mais depuis que j'ai découvert ça je ne m'en passe vraiment plus. C'est super super super top si votre machine à du mal avec les tissus épais (ou qu'elle n'a pas du mal mais que vous lui demandez des missions quasi impossibles genre 37 couches de jean) et les tissus extensibles (enfin ça dépend desquels mais c'est une autre histoire)
En gros, c'est un pied qui entraîne le tissu aussi sur le dessus, donc ça fait comme si vous aviez une machine à double-entraînement. Par contre, il est assez cher en comparaison avec les autres pieds-presseurs (entre 10 et 50€ selon les modèles) donc ne l'achetez que si vous en avez besoin. Si il est fourni avec votre machine (c'est assez rare) et que vous comptez coudre beaucoup de tissus épais, ça peut valoir le coup.



Tous les autres accessoires de machine à coudre que je n'ai pas listés sont ceux que je qualifierais de "pas du tout indispensables". Soit parce qu'ils servent à des usages bien spécifiques, et dans ce cas il vaut mieux l'acheter si on compte beaucoup s'en servir, comme les pieds pour coudre des perles (jamais essayé, mais je me dis que si on coud beaucoup de perles, en effet, ça peut être utile) , soit parce qu'ils sont utiles pour certaines opérations MAIS qu'on peut très bien faire sans, comme les pieds pour fronces. C'est pratique si on coud des fronces toutes la journée, occasionnellement, c'est pas d'une absolue nécessité. (Et d'ailleurs j'arrive jamais à faire les fronces que je veux avec et je finis par les faire moi-même.)

Demain, on se fait un petit tour d'horizon des différentes marques de machines à coudre.

Et si vous avez envie de savoir encore d'autres choses pour vous aider à choisir votre première machine à coudre, cliquez sur l'image pour accéder au sommaire du guide ! 







Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

8 commentaires:

  1. Vraiment génial ce petit tour d'horizon de la "machine à coudre", tu as résumé tout ce que je dis durant les cours de je donne dans les Maisons pour Tous et autres lieux. Tu vas à l'essentiel de façon claire et ça se lit comme une saga. Bravo.

    RépondreSupprimer
  2. je te rassure, moi aussi j'ai la malédiction de la canette ! Et dernièrement, j'ai eu droit au double combo : fin de la canette, il ne restait que 3 spires sur la bobine, et 5 cm de mon pantalon à coudre.... sur un ourlet bien sûr !

    Sinon en ce qui concerne les accessoires : j'ai voulu m'acheter un pack singer avec plusieurs pieds de biches. Sur le site (et sur tous les sites qui en vendent, même le site singer j'ai vérifié après), il était noté que le kit fonctionnait avec la plupart des singer, sans jamais donner de liste... Et bien ces kits ne fonctionnent par avec ma machine singer ! La petite barre de métal que tu coinces dans les mors de la MAC est trop fine pour les mors de la mienne. J'ai pu renvoyer le kit et me faire rembourser, mais bon autant dire que j'étais un peu dégoutée...
    Donc pour celles qui ont une singer SERENADE 10, pas la peine d'acheter les packs singer, ils ne vont pas avec votre machine !

    RépondreSupprimer
  3. Non deudla sacré bilan ! :)
    Je n'ai pas les 6 8 10 11 12 ! A la place j'ai un bidule aimanté qui se met sur la patine pour savoir à quel distance je couds du bord, et ça, c’est magique! Et un jour viendra, j'aurais un pied fermeture invisible... Sinon, je compatis, je suis touchée par la même malédiction ^^

    RépondreSupprimer
  4. Coucou tt très utile...moi touchée aussi par la malediction...et aussi par la perte régulière du mètre ruban et des epingles? Mystère! !

    RépondreSupprimer
  5. Moi aussi je connais "la malédiction" et aussi la disparition des ciseaux, règles,et autres.... qui réapparaissent comme par enchantement....

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  7. Je te rassure, moi aussi, je suis touchée par cette "malédiction de la canette". Incroyable ! Et j'ai eu récemment la double-malédiction canette/bobine presque à la fin de mon ouvrage. Obligée de le laisser en plan jusqu'à ce que j'achète un rab' de cette couleur que je n'utiliserai plus jamais ... Grrr ...

    Et sinon, merci pour cet article vraiment complet. Je donne le lien à mes participantes aux ateliers quand elles montrent l'envie d'en acheter une ...

    RépondreSupprimer