TUTOS   DIY   COUTURE   WEB   DÉCO   LIFE   LOVE   CONTACT

2 avr. 2015

Comment apprendre à coudre ? Le matériel pour démarrer

Bonjour mes lapins !


Je vous ai donné mes conseils pour apprendre à coudre, je vous ai dit tout ce que je sais pour que vous achetiez votre première machine à coudre sans choisir à l'aveuglette, et aujourd'hui, on va voir quel est le matériel de base pour commencer la couture.
Et quand je dis matériel de base, je dis bien : de base. Ce dont vous ne pourrez pas vous passer, ni au début, ni quand vous aurez piqué le boulot de Karl Lagerfeld.
Ce dont vous avez vraiment besoin, et pas ce qui est pratique mais pas nécessaire, ou à la mode mais pas franchement utile. Bref. La base quoi.


1. Une machine à coudre 


2. Deux paires de ciseaux


- Une grande, et de bonne qualité, pour couper le tissu, et avec lesquels vous ne couperez QUE du tissu.
Grande, parce que si vos ciseaux ont de petites lames, vous n'allez pas couper beaucoup de tissu à chaque coup de ciseaux. C'est plus long, et les découpes sont moins nettes.

Une grande, et de bonne qualité, pour couper le tissu, De bonne qualité, car ils coupent mieux (je sais des fois je balance de ces évidences...) et les lames s'usent moins vite, sont plus solides : il n'y aura donc pas d'irrégularités ni d'accroc sur les lames, irrégularités qui peuvent accrocher au tissu quand vous coupez, tirer des fils, vous faire dévier et ce genre de trucs pas cool. Et vous pourrez faire "glisser" les lames sur le tissu, ça va encore plus vite et c'est encore plus clean (mais ça demande un poil d'entraînement).
Aussi, si jamais ils coupent moins bien au bout d'un certain temps, vous pourrez les faire aiguiser (chez quelqu'un qui fait ça bien) et ils seront comme neufs ; des ciseaux de mauvaise qualité, vous devrez les changer tous les 6 mois. Donc prenez une bonne paire de ciseaux à la base, vous y gagnerez sur le long terme ( J'ai de supers ciseaux, pas eu besoin de les aiguiser pour le moment et je les aie depuis 2 ans donc vous avez du temps)
Ce qui est la raison pour laquelle vous ne couperez QUE du tissu avec, et rien d'autre.

- Il vous faut également une petite paire de ciseaux, comme des ciseaux de broderie, à pointes très fines. Ils vous serviront à couper les fils qui dépassent, défaire des coutures, dégarnir des angles, percer le tissu, faire des boutonnières, et j'en passe.

3. Des épingles fines (mais pas trop) en métal


Prenez des épingles de couture fines, qui sont au top pour à peu près tout ; évitez les "argentines", plus épaisses, qui transperceront mal le tissu et tireront des fils. Évitez également les "extra-fines" au départ, elles sont réservées aux tissus vraiment fins et fragiles, et comme elles sont très, très fines, elles se cassent vraiment facilement...

Prenez des épingles à tête métalliques, et non pas à tête en plastique, parce que même si elles sont plus jolies, vous ne pourrez pas repasser votre tissu avec des épingles dessus.

4. Un support pour vos épingles


Parce que les ranger et les sortir de la boîte, c'est galère. Vous pouvez acheter un coussin, ou encore mieux en faire un vous-même.
Vous pouvez aussi acheter une "savonnette", qui est un bloc de plastique avec un aimant à l'intérieur, ce qui est extrêmement pratique pour ramasser sans se prendre la tête les épingles éparpillées à droite et à gauche ( ou quand vous faites tomber la boîte d'épingles par exemple)

Je vous déconseille les portes-épingles en bracelets : ils sont pratiques si vous devez faire des essayages sur quelqu'un, ou que vous travaillez directement sur un mannequin, et c'est tout (et encore) ; le reste du temps, c'est juste galère parce que les épingles s'accrochent partout (et donc vous vous accrochez partout, vue que vous êtes accrochées au porte-épingles)

5. Du fil à coudre


Évidemment. Pour démarrer, prenez 4 ou 5 coloris de base : Noir, blanc, beige, rouge, bleu. Investissez dans du fil de bonne qualité, c'est vraiment, vraiment, VRAIMENT important ( Je vous explique pourquoi dans cet article - j'insiste, c'est vraiment important !)
Vous achèterez ensuite d'autres coloris quand vous en aurez besoin. Mieux vaux investir dans quelques bobines de bonne qualité dès le départ, qu'achetez un énorme set de 59 coloris de mauvaise qualité (et dont vous n'utiliserez qu'une dizaine à tout casser)

6. Un jeu d'aiguilles à coudre ( à la main)


Prenez un paquet avec des aiguilles de différentes tailles. Les aiguilles longues et fines (les aiguilles "mode") sont très bien pour faire des fils de bâti, passer des fils de fronces ; les aiguilles plus courtes sont parfaites pour coudre les boutons, terminer des coutures à la main, etc.
Les différentes épaisseurs vous permettront de travailler tous les tissu ( pour faire court : tissu fin = aiguille fine, tissu épais = aiguille épaisse. Il y a quelques exceptions à la règle bien entendu - ce serait trop simple sinon - mais c'est le principe de base)

7. Un dé à coudre à votre taille


Ça vous rappelle peut-être votre grande-mère, vous vous dites peut-être que vous avez les doigts solides, que vous n'êtes pas douillette : soit.
Mais en fait, un dé à coudre, ça ne sert pas à protéger le doigt des piqûres de l'aiguille. Et oui, je sais, je brise un mythe là. Mais c'est la vérité, puisque le doigt sur lequel vous mettez le dé à coudre n'est pas le doigt en face de l'aiguille (donc celui susceptible de se faire piquer). Le dé à coudre protège le doit qui pousse l'aiguille. Donc le doigt qui est constamment en contact avec le chas de l'aiguille. Donc, un dé à coudre, ça sert énormément, et ça permet de coudre beaucoup plus vite. Et coudre à la main, c'est relou, donc plus ça va vite mieux c'est.

Choisissez un dé à votre taille, sinon, ça ne sert à rien, vous n'allez pas arriver à coudre correctement avec, qu'il soit trop grand ou trop petit.

8. Un mètre ruban souple


Pour prendre vos mesures, mesurer le tissu, etc. Évitez les mètres-rubans en rouleau (qui se rembobinent dans une boîtier), ils sont beaucoup moins pratiques. 

9. Un réglet de 15/20 cm


Un réglet, c'est comme une règle, mais en métal, plat, fin, et le "0 cm" commence à l'extrême bord du réglet (contrairement aux règles qui ont généralement quelques millimètres de "rien" avec d'être graduées )
Le réglet vous permet de mesurer les ourlets, les marges de coutures et j'en passe ; il sert aussi de guide, et comme sa largeur est généralement d'une mesure "ronde" ( 1 ou 2 cm) on peut aussi s'en servi pour replier des ourlets, comme un guide. Et comme il est  en métal, on peut repasser dessus. Bref, le réglet c'est chouette.

10. Un fer à repasser


Et c'est vraiment primordial. Je vous parle de l'importance du repassage dans cet article, mais je vous en reparle ici. Le repassage c'est primordial, pour avoir des tissus lisses et donc faire des tracés justes, pour ouvrir les coutures cousues, pour un million d'autres usages. C'est hyper hyper hyper important.
Pas besoin d'un fer haut de gamme, un fer à repasser tout basique avec de la vapeur, c'est parfait.

11. Et une planche à repasser. 


Obviously.
Si vous n'avez pas beaucoup de place, au départ vous pouvez vous contenter de recouvrir une table avec une serviette éponge, mais par la suite ça devient vraiment pratique.

12. Une craie tailleur (ou un autre type de crayon ou de feutre pour les tissus)


Les craies à tissu servent à marquer vos repères, vos marges de coutures, tracer vos patrons...
Vous pouvez utilisez un crayon à papier pour pleins de tissu, les marques partent au lavage. Mais évitez quand même sur les tissus très clairs, on ne sait jamais. 

13. Des épingles à nourrice


Pour passer des rubans ou des élastiques dans des coulisses, retourner des bretelles ou des anses de sacs, épingler des vêtements stretch avant de les essayer. Et pleins d'autres usages encore.

Voilà donc le matériel de base, indispensable pour coudre, et dont vous vous servirez tout le temps.Si vous voulez allez un peu plus loin, ou que vous êtes un peu plus avancées en couture, voilà le matériel qui n'est pas indispensable quand on débute, mais qui devient vite très très pratique :



14. Une roulette à patrons avec des dents pointues 


Elle vous sert à recopier des patrons, reporter les repères... Je dit à bouts pointus, parce qu'il y en a des dentelées, ou pas très pointues, qui je trouve manquent de précision, et ne sont utilisables qu'avec du papier à patron. Celles à dents vraiment pointues marquent vraiment bien le papier ou le tissu, on peut donc se passer de papier transfert.

15. Du papier transfert à patron en deux coloris


Jaune (pour les tissus très clairs et les tissus très foncés) et rouge ou bleu (pour tous les autres tissus)
Le papier transfert, c'est du papier carbone (oui, comme mettaient vos parents dans leur machine à écrire quand ils étaient jeunes) et ça permet de recopier des patrons, de reporter des repères, de tracer sur le tissu à double, etc.

16. Des ciseaux cranteurs


Pour cranter les arrondis. Vous pouvez cranter avec les ciseaux à broder, mais soyons réalistes, avec des ciseaux cranteurs ça va tellement plus vite.

17. Une jeannette


C'est la mini-planche à repasser que vous piquiez à votre grand-mère pour jouer à la poupée. En vrai, ça sert à repasser des petites surfaces de tissus, ou des parties rondes, sans faire de faux plis sur le reste du tissu.

Rien à voir, mais si quelqu'un sait pourquoi on appelle ça une Jeannette, je veux savoir, ça m'intrigue.

18. Un cutter rotatif avec une planche de découpe.


Ça, je l'ai vu pas mal de fois présenté comme le matériel de base. Alors que oui, c'est pratique ; mais si vous avez une paire de ciseaux, c'est clairement pas indispensable, et ce n'est pas SI évident que ça à utiliser.
En revanche, c'est vraiment pratique pour les tissus qui "bougent" beaucoup et les tissus élastiques, le jersey... Parce que le cutter roule sur le tissu, que l'on a pas besoin de soulever / tourner pour continuer à couper. Je vois que pas mal de gens l'utilisent pour le patchwork, mais comme je ne fais pas de patchwork...
La planche de découpe sert (pour ma part) surtout à protéger votre table et à ne pas abîmer la lame du cutter. Elle est graduée, ce qui peut s'avérer pratique.

19. Une grande règle (50cm)


... Pour tracer de grandes lignes. Elle vous servira surtout quand vous commencerez à faire ou modifier des patrons.

20. Des règles courbes (pistolets et perroquets)


Pour tracer des courbes nettes. Là aussi, c'est utile pour faire ou modifier des patrons, mais pas vraiment pour de la couture basique.

21. De la toile à patron


C'est l'équivalent tissu du papier brouillon. C'est très pratique pour faire des essais "neutres", c'est à dire des essais de vêtements sans couleurs ou motifs, ce qui permet de se focaliser sur la coupe. Et ensuite, vous gardez le modèle réalisé dans la toile qui vous sert alors... De patron.
Il en existe beaucoup de qualités différentes, tout dépend de l'usage.
Mais pour un usage assez basique, n'importe quel type fait l'affaire ( Ikea vend un tissu toile écru non traité pour pas très cher qui marche très bien comme toile à patron, c'est le tissu "BOMULL" à 2,50€ le mètre. C'est moins cher que la plupart des toiles à patron, et pratique si vous avez un IKEA près de chez vous, vu que beaucoup de merceries ou de magasins de tissu ne vendent plus de toile à patron, et essayent de vous vendre de la toile - plus chère - à la place, et ça m'énerve beaucoup) . Après, si vous voulez faire du moulage et des choses plus élaborées, la "vraie" toile à patron est beaucoup plus reccommandée.

Vous pouvez aussi acheter de vieux draps blancs à Emmaüs, dans les brocantes... Ça ne coûte presque rien et c'est vachement pratique.

22. Du papier kraft et / ou du papier de soie



Pour tracer et recopier des patrons.

Le papier de soie est fin et transparent, donc pratique parce qu'on peut décalquer, mais je trouve qu'il ne vieillit pas bien et il est très fragile. Il faut le repasser à chaque fois avant de l'utiliser, parce qu'il se froisse très vite, et donc, on risque d'autant plus de l'abîmer.

Le papier kraft, en revanche, est opaque donc vous ne pouvez pas décalquer directement vos patrons, mais c'est beaucoup plus agréable de tracer sur du kraft, il vieillit mieux et il se froisse beaucoup moins.

23. Du fil de bâti


Il est plus épais et moins solide que les fils classiques, et est vendu dans différents coloris pastels. Il est utile pour bâtir des vêtements : le fil de casse et s'enlève facilement, une fois que vous avez cousu les coutures définitives à la machine.


Et voilà ! Vous savez tout. Si vous avez des outils et du matériel de couture que vous pensez indispensables (ou supers pratiques) qui ne sont pas dans la liste, n'hésitez pas à laisser un commentaire, ça compléteras la liste !





Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

3 commentaires:

  1. Bonjour. Apprendre à coudre n’est pas donné à tout le monde. :( En ce qui me concerne, je me débrouille, mais je ne suis pas particulièrement douée pour ça…

    RépondreSupprimer
  2. Jeannette : n.f. diminutif de [i]Jeanne[/i], féminin de [i]Jean[/i], a été lexicalisé comme nom d'objet.
    Par une autre figure, inexpliquée, il se dit couramment de la planchette de bois servant à repasser les manches des vêtements (1922).
    Source : Dictionnaire historique de la langue française

    Inexpliqué....

    RépondreSupprimer
  3. J'ai vu un truc super pour remplacer le papier de soie ou kraft : j'ai nommé le papier sulfurisé (papier cuisson ) oui oui ! solide transparent top.

    RépondreSupprimer